11EME PANZER

Pak 40 (Panzerabwehrkanone 40) - 75 mm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pak 40 (Panzerabwehrkanone 40) - 75 mm

Message  Invité le Ven 12 Oct - 21:26


Le canon Pak de 75 mm (ou PaK 40) fut de 1942 à 1945 le canon antichar le plus répandu de la Wehrmacht. Le tube est un 75 mm KwK L/24

Le projet est issu d'un contrat de l'armée allemande conclu avec Rheinmetall-Borsig et Krupp portant sur le développement d'un canon anti-char de 7,5 cm, le futur canon PaK-40 (Panzerabwehrkanone), qui au départ n'avait qu'une priorité faible pour l'armée allemande ; mais l'apparition des chars lourds soviétiques comme le T-34 et le char Kliment Voroshilov montra l'inadaptation du canon PaK de 50 mm (PaK 38) de la Wehrmacht, utilisé depuis 1940 à la suite de la drôle de guerre. Avec cette arme, en effet, le blindage du T-34 ne pouvait être transpercé qu'à bout portant. Quant aux canons PaK de 37 mm encore utilisés par quelques unités, ils n'étaient efficaces qu'avec un certain type d'obus.
Aussi les autorités allemandes, après avoir remarqué l'efficacité des canons russes antichar de 76,2 mm pris à l'ennemi, décidèrent-elles promptement l'élaboration d'un canon PaK d'un calibre de 75 mm pour le Front de l'Est. Les premiers exemplaire du PaK-40 furent distribués au mois de novembre 1941, mais il fallut attendre 1943 avant qu'il ne représente le gros des pièces anti-chars de l'armée allemande. La pièce resta en service jusqu'à la fin de la guerre, et fut même fournis à certains alliés de l'Allemagne.
Environ 23 500 PaK-40 furent produits. 6 000 furent utilisé pour équiper des chars et des canons d'assaut. Ils portaient la dénomination KwK-40 (KampfwagenKanone). Le canon Pak 40 L/46 équipa les troupes dès le début de 1942. Il devint l'arme antichar de base de l'armée allemande. Les premiers mois, la production eut du mal à suivre la demande du front. Par rapport à ses prédécesseurs, l'inconvénient de ce canon était qu'il ne pouvait plus être tracté par les véhicules ordinaires du train : il a fallu lui adjoindre un tracteur d'artillerie légère Hansa-Lloyd-Goliath de 3t (remplacé par la suite par un tracteur Borgward). Il fut ensuite abandonné car sa puissance et sa maniabilité très réduite n'étaient pas très favorables dans les villes (où les allemands se retranchaient souvent) et sa puissance était faible en comparaison aux canons antichars américain de 57 millimètres.



Par la suite, on arma de nombreux véhicules antichars, comme les Marder II et Marder III avec diverses adaptations du PaK de 75 mm. Les dernières versions du Panzerkampfwagen IV utilisaient une version avec un fût de longueur différente, le canon KwK de 75 mm L/43 puis finalement le KwK L/48. Le Jagdpanzer 38(t) était équipé d'une version du PaK de 75 mm dite PaK 39 L/48, dépourvue de frein de bouche, mais avec un frein de recul amélioré.
Les versions du PaK 40 de 75 mm équipées d'un frein de bouche étaient faciles à repérer par l'ennemi, car l'échappement des gaz était bien visible ; en outre, le poids du canon en service (1 425 kg) rendait l'arme peu mobile, ce qui en faisait une cible commode. C'est pour ces raisons qu'un grand nombre de PaK 40 furent abandonnés par leurs servants sur le front russe.
Au fil des mois, avec l'arrivée des nouveaux chars soviétiques de la série JS (ces chars ayant été prévu pour résister à du Pak 40) , il devint d'ailleurs de plus en plus évident que même ce calibre ne permettait plus de percer les blindages mis en œuvre par l'ennemi. Mais à l'ouest, le canon de 75 mm s'est avéré destructeur contre les chars anglais sur le front de Libye en 1942-43 et même contre les chars américains en 1944-45. Quelques armées européennes continuèrent à l'utiliser plusieurs années après la fin de la guerre.



Caractéristiques du Pak 40 L/46:

Poids : 1,5 t avec le train, 1,425 t en batterie
Longueur totale : 6,185 m
longueur d'affût : 3,45 m (L/46)
largeur × hauteur : 2,08 × 1,245 m
bouclier : 5 mm
Viseur Zeiss ZE 38 3 x 8°
Champ de tir
plage de hausse : -5° à +22°
débattement latéral: 65°
Portée max. : 7 680 m
cadence de tir: 12-15 tirs/min
Durée de vie: 6 000 tirs
Munition:
obus antichar de 39
Poids : 6,8 kg
vitesse initiale : 792 m/s
pouvoir de pénétration : 104 mm à 500 m (sous une incidence de 30°)
pouvoir de pénétration : 89 mm à 1 000 m (30°)
obus antichar de 40 (à noyau de tungstène)
Poids: 4,1 kg
V°: 933 m/s
pouvoir de pénétration : 115 mm à 500 m (sous une incidence de 30°)
pouvoir de pénétration : 96 mm à 1 000 m (30°)
obus de 34
poids: 5,74 kg
vitesse initiale : 550 m/s
obus à charge creuse 38 HL/B et HL/C
vitesse initiale : 450 m/s
pouvoir de pénétration : 75 mm (B) et 100 mm (C) quelle que soit la distance de l'objectif
coût : 12 000 Reichsmark et 2 200 heures de travail
quantité produite : env. 23 303 (dont 11 728 unités pour la seule année 1944)







Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pak 40 (Panzerabwehrkanone 40) - 75 mm

Message  Invité le Ven 12 Oct - 21:31

































Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pak 40 (Panzerabwehrkanone 40) - 75 mm

Message  Invité le Mar 16 Oct - 18:57




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pak 40 (Panzerabwehrkanone 40) - 75 mm

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum